COMMENT FINANCER ?

La perspective de trouver les fonds pour une mission de volontariat à l'étranger peut sembler décourageante. Toutefois, la collecte de fonds peut aussi s'avérer être une expérience amusante et enrichissante ! Cette étape marque le début de votre apprentissage. Vous serez également surpris(e) de voir combien de personnes sont prêtes à soutenir votre projet !

I. Budgétiser votre projet

 

Calculez la somme dont vous avez besoin pour financer votre séjour.

A) Pensez à lister vos dépenses :

 Les frais directs et les frais fixes (frais de participation)

 Les frais variables : c’est l’investissement que vous allez faire pour réaliser votre projet comme l’équipement (lampe torche, médicaments, sac de couchage…), le billet d’avion aller/retour (prenez vos titres de transport un maximum à l’avance pour faire de considérables économies), le transport (éventuel) sur place de l’hébergement à votre lieu de stage, les frais de communications éventuels (Internet, téléphonie), les frais éventuels de laverie, les nuitées supplémentaires si vous choisissez de prolonger votre séjour. Pour certaines destinations, notez que les frais de laverie, d’internet et le transport de l’hébergement à votre lieu de mission sont inclus dans les frais de participation, voir modalités selon les programmes.

 Les frais annexes liés à l’assurance,

 Les éventuels frais de visa,

 Les vaccins recommandés,

 Autres dépenses personnelles (souvenirs, argent poche, excursions/visites).

B) Essayez de réduire les coûts au maximum :

 Faîtes des économies sur vos dépenses actuelles et non nécessaires. Vous partez pour l’expérience de votre vie, de ce fait, réduire les plaisirs quotidiens comme les soirées dans le pub au coin de la rue ne doivent plus être une priorité. Privilégiez les activités gratuites, baladez-vous dans un parc au lieu de faire un tour de grande roue. Si vous fumez, arrêtez la cigarette, en plus des bienfaits pour votre santé cela vous fera faire des économies.

 Faîtes des économies en empruntant ce dont vous avez besoin. Vous aurez besoin de vous équiper pour votre mission de bénévolat international. Contactez votre entourage pour voir s’ils ne peuvent pas vous prêter du matériel (en bon état), sinon demandez-leur s’ils connaissent l’ami d’un ami qui pourrait vous rendre service. Vous pouvez également fouiner sur Internet à la recherche de la bonne affaire, aujourd’hui de nombreux sites participatifs de mise en relation de particuliers à particuliers ont vu le jour sur la toile. Vous pouvez également attendre la période dessoldes afin d’obtenir des réductions sur les produits dont vous aurez besoin.

Voici quelques conseils avant de vous lancer :

  • Établissez un plan d'action. Combien pouvez-vous économiser par mois ? Allez-vous approcher des organisations pour vous sponsoriser ?

  • Une fois avoir été accepté(e) sur votre projet, vous pouvez partager le lien à toutes les personnes souhaitant faire un don.

  • Définissez des objectifs réalistes et suivez votre progression.

II. Préparer un discours pour vous et votre projet

 

Ecrivez un texte promotionnel vous concernant et qui promeut le projet que vous entreprenez. La plupart des personnes que vous démarcherez vous demanderont à quoi va vraiment servir l’argent récolté, pourquoi vous financer vous et pas un autre etc ? Ces questions vous seront surtout posées par les organismes et les différentes structures que vous contacterez.

 

A) Thèmes à évoquer dans votre projet

Ce discours se tient plutôt sous forme d’argumentaire : parlez de vos motivations et de vos attentes, ce que le projet va vous apportez, pourquoi vous vous engagez et quel est l’intérêt pour une structure de financer votre projet.

B) Adapter son discours aux différents donneurs

Votre capacité d’adaptation est primordiale dans ce genre de situation. Vous devez expliquer à chaque mécène quel intérêt il a à subventionner votre projet, et quel profit il peut tirer de cette collaboration. Il faudra utiliser un ton différent si vous vous adressez à une organisation sociale ou à une grande entreprise. Faîtes preuve de créativité, proposez-leur de leur faire de la pub, de communiquer sur eux pendant votre séjour à l’étranger sur votre blog, par exemple « Carrefour donne des crayons pour une tribu Massaï » ou tout un tas d’autres choses.

 

Lorsque vous présenterez votre projet, soyez direct et pertinent.

Vous devez être capable d’expliquer dans les grandes lignes ce que vous réaliserez sur place et présenter le pays dans lequel vous vous rendez pour une mission de bénévolat ou pour un séjour linguistique. N’hésitez pas à contacter Globalong pour obtenir des témoignages d’anciens participants, afin d’entrer en contact avec eux ou simplement, pour nous poser quelques questions. Afin d’appuyer votre présentation, n’hésitez pas à présenter votre devis, vous aurez l’air plus sérieux et vos interlocuteurs auront une plus grande confiance en vous. Invitez-les aussi à consulter notre site internet. Soyez souriant, motivé, enthousiaste et préparez votre dossier avec sérieux.

III. Où demander et à qui demander ?

A) Dans le secteur privé

 

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour élaborer un discours parfait, lancez-vous dans une recherche approfondie et défendez votre projet.

1) Parlez-en à votre famille, vos amis ou votre entourage

Il est clair que le projet que vous entreprenez est une des choses dont vous aurez le plus envie de parler et de partager avec ses proches. Vos proches sont généralement les personnes les plus aptes à vous aider en vous versant de l’argent si possible, en vous équipant si leurs moyens financiers ne le permettent pas, en vous aidant lors du processus de création d’un événement permettant au financement de votre projet ou bien simplement en en parlant auprès de leur réseau.

C’est le geste qui compte et non la somme. Vos amis pourront aussi soutenir ce projet si vous communiquez sur les réseaux sociaux tels que Facebook,...

2) Parlez-en dans la ville ou le village dans lequel vous habitez/étudiez

 

Faites-en sorte que votre communauté s’affaire pour soutenir votre projet. Que ce soit dans la ville dans laquelle vous vivez ou bien dans celle où vous faites vos études, n’hésitez pas, il y a des milliers de façons de soutenir votre cause. Dans un premier temps, essayez de réaliser un partenariat avec les commerçants locaux. Vous pouvez par exemple proposer à un restaurant ou à un bar de vous reverser un petit pourcentage sur les bénéfices qu’ils auront fait un certain jour (faîtes un maximum de communication et de publicité pour que le restaurant soit bondé ce jour-là).

Vous pouvez aussi en parler aux institutions locales, rendez-vous dans des maisons de retraite où vous pouvez parler de votre projet, discutez avec des organisations locales qui seront peut-être susceptibles de vous aider financièrement, ou, vous pouvez aussi, leur demander de vous fournir du matériel dont vous aurez besoin pendant votre séjour à l’étranger. Proposez votre aide à certains commerçants (épiceries, laveries, petits magasins), généralement ils ont de bons réseaux ainsi que de bons filons, profitez-en !

 

Une idée que vous pouvez faire en plus : créez des flyers, et déposez-les dans les magasins de votre ville sur lesquels vous pouvez mettre différents liens : votre blog, lien vers vos réseaux sociaux ou vers votre cagnotte en ligne. Vous pouvez aussi demandez aux églises, écoles, Lion’s Club ou Rotary Club qui pourront peut-être contribuer au financement de votre séjour à l’étranger grâce à leur réseau.

 

3) Contactez des entreprises

 En tant qu’étudiant : Vous avez de nombreuses possibilités pour partir. Dans un premier temps si vous ne travaillez pas, demandez à vos parents de prendre contact avec leur Comité d’Entreprise pour qu’il puisse peut-être financer une partie de votre projet. En ce qui concerne les entreprises, adressez-leur des demandes de sponsoring et d’aides financières.

 

Le plus dur dans cette démarche est de réussir à contacter la bonne personne, de relancer de manière constante et surtout : persévérer ! Dès que vous prendrez contact avec l’entreprise, pensez à donner des informations sur votre projet et à mettre en perspective les avantages. Soyez clair, car des demandes de ce type, les mécènes en reçoivent tous les jours.

Comme expliqué précédemment, profitez de cette prise de contact pour gagner leur confiance en joignant des fichiers officiels (un devis, une facture etc.). Recontactez-les ! C’est ce qui finira par les convaincre ! Préparez vos plus beaux arguments, ils ne vous accorderont que très peu de temps.

Vous vous demandez sûrement pourquoi elles vous aideraient ? C’est à ce moment-là que vous devez faire un argumentaire en béton. Proposez-leur de leur faire de la communication gratuite, jouez sur la corde sensible, faites qu’elles aient un coup de cœur pour votre projet. Proposez de garder contact s’il y a eu un accord en leur donnant accès à vos réseaux sociaux pour qu’ils communiquent sur les dons qu’ils vous ont fait et qu’ils soient fiers d’y avoir participé. Exemple d’entreprises avec qui vous pourriez peut-être collaborer : o Les grandes surfaces locales pourront peut-être vous sponsoriser ou organiser une collecte de fonds pour soutenir votre projet. Profitez-en car ces structures touchent un très large public ! o Les magasins d’équipements sportifs : Si vous partez en mission de bénévolat international, il est très intéressant d’avoir contact avec ce type de commerces. S’ils ne financent pas votre projet ils pourront peut-être vous fournir ou vous dépanner en matériel.

4) Prenez contact avec des banques Vous pouvez aussi contacter des banques, les comparer et faire une demande de prêt dans celle qui vous offrira le meilleur taux. Dès à présent, contactez votre banquier !

5) Utilisez l’influence des médias locaux & régionaux

Proposez-leur un article faisant la promotion d’un événement que vous organisez ou pour inviter les lecteurs à faire une levée de fonds. Ils pourront publier le message à faire passer dans un magazine, un journal ou sur le site web de votre ville. Au lieu d’écrire un article vous pouvez aussi demander un rendez-vous et avoir une discussion autour de votre projet et une potentielle levée de fond pour que eux, journalistes, rédigent un article dans le journal local. Les journaux ne sont pas les seuls médias que vous pouvez contacter. Les radios locales sont aussi idéales pour faire un appel aux dons. Essayez de construire un partenariat de sorte que la diffusion soit gratuite ou tout simplement pour participer à une émission radio et donc faire la promotion de votre projet.

B) Dans le secteur public

 

Généralement, si vous intervenez avec le secteur public, cela sera plus sous forme de demande de subventions à travers la création de dossiers. La plupart du temps, ce sont les autorités publiques qui accordent et participent aux financements de certains projets dans le but d’encourager ou de féliciter la personne qui s’engage.

Si vous êtes étudiant ou avez moins de 25 ans, vous pouvez monter un dossier de demande de financement où vous réaliserez une présentation soutenant votre projet, expliquant votre démarche, et l’utilité de vous faire financer. 

 

Toutes ces procédures prennent beaucoup de temps et peuvent être refusées, ne vous reposez donc pas que sur cette opportunité. Votre structure éducative dispose peut-être d’un service ou d’un bureau en charge des stages ou des relations internationales, et ces personnes pourront peut-être vous aider dans le processus de recherche de bourses ou bien de sources de financement.

1) Prenez contact avec la mairie de votre ville
Les services jeunesse ou solidarité internationale de votre mairie ou de différentes communes sont susceptibles d’accorder une subvention aux personnes qui souhaitent réaliser leur projet comme celui de partir à l’étranger.


2) Prenez contact avec votre département
Adressez-vous à votre conseil départemental. Il pourra sûrement vous renseigner sur les aides et bourses disponibles en fonction du projet que vous souhaitez réaliser.

Quelques exemples :
 Contactez la Direction de l’Education et de la Jeunesse
 Le Service des Relations Internationales
 La DDJS (Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports) ou la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale) qui accordent toutes deux, des aides.


3) Prenez contact avec votre région
Le conseil régional propose également des aides qui varient en fonction de chaque région. La région pourra vous aider en fonction du budget qui lui est alloué mais il est probable qu’elle vous soutienne si vous avez choisi de faire un stage à l’étranger ou des actions solidaires. Proposez un retour aux institutions publiques. Elles sont souvent très ouvertes à un échange de procédé : une subvention contre une exposition photos ou une intervention dans des écoles etc.

4) Des aides au niveau national
Le ministère de la jeunesse et des solidarités actives a lancé un programme « envie d’agir » qui soutient et valorise la capacité d’entreprendre des jeunes de 11 à 30 ans. Ils peuvent vous apporter une aide technique, pédagogique et financière.
Plusieurs autres ministères comme celui de la culture, de l’économie ou bien celui des Affaires Etrangères proposent aussi des aides.
Quelques exemples de bourse :
 La bourse « envie d’agir » du ministère de la jeunesse

5) Autres types d’aides

Notez aussi que l’Europe peut vous venir en aide car des fonds monétaires sont réservés aux jeunes. Renseignez-vous afin de mettre toutes les chances de votre côté. Le CROUS peut aussi accorder des aides aux étudiants boursiers et ainsi, leur permettre de partir à l’étranger en prenant en charge une partie des frais. Contactez le CNOUS (antenne nationale du CROUS).

IV. Comment récolter des fonds seul ?

A) Trouvez un job !

Dès 18 ans, il est très facile de trouver un petit boulot. Que vous finissiez le lycée, que vous rentriez dans les études supérieures, ou que vous preniez une année sabbatique pour partir avec Globalong en séjours linguistiques et/ou en mission de bénévolat, vous disposez de temps pour trouver un travail d’appoint. En effet, vous passerez moins de temps avec vos amis ou votre famille, mais vous qui avez fait le choix de partir à l’étranger, n’est-ce pas un mal pour un bien ? De plus, en fonction de la durée de votre séjour, vous retrouverez votre entourage assez rapidement. Essayez de trouver des baby-sittings à faire à droite à gauche, demandez aux fast-foods ou aux restaurants près de chez vous, postulez dans des agences d’intérims ou bien, posez votre candidature dans le supermarché du coin. Vous pouvez travailler et faire des demandes de financement en même temps, cela vous permettra de profiter au maximum des excursions lors de votre séjour à l’étranger, mais c’est aussi une sécurité, au cas où vos demandes de financement ne se passent pas comme prévues. De nombreux sites sont disponibles pour vous aider à trouver un emploi, voici quelques exemples :

 Le site web de l’étudiant

 Le site web de Studyrama

 Le site web : Jobrapido

 Le site web : Clicandtour

B) Faites des ventes

De nos jours, et grâce à la modernisation des outils technologiques ainsi qu’aux bonnes anciennes méthodes, vous avez la possibilité d’être présent partout !

 Trouvez des sites de ventes de particuliers à particuliers (Le bon coin, eBay etc.)

 Participez aux brocantes/vides greniers/marchés aux puces, vous pourrez en même temps vous débarrasser de vos objets obsolètes

 Créez et vendez (vente de gâteaux dans votre école, cartes de Noël, vente de croissants à domicile, lavage de voitures, distribution de café, etc.)

C) Organisez une Tombola

Si les petits commerçants de votre ville/village ne peuvent pas vous subventionner, proposez-leur un partenariat (ils vous offrent des bons, des cadeaux etc.) ou achetez vous-mêmes des objets et vendez des billets de tombola. Les gagnants recevront ainsi les cadeaux récoltés auprès des partenaires. En échange, si les commerçants collaborent, vous pouvez leur proposer de faire de la communication sur leur boutiques/magasins, en les associant à une démarche solidaire.

 

D) Créez un événement

La création d’un événement se prévoit à l’avance, et il faut bien réfléchir à sa réalisation. Pour créer il faut savoir s’adapter :

 Quel message faire passer ?

 Quel type de personnes sont touché par cette cause ?

 L’environnement est-il propice à réaliser un tel événement ?

 Faire attention à la concurrence (certaines associations attireront plus de monde car elles sont connues, de ce fait, si vous organisez un événement à la même date, il peut y avoir de la concurrence et faire de votre projet un flop complet).

 

A ce sujet, n’hésitez pas à consulter des guides gratuits disponibles sur Internet qui expliquent quelles sont les étapes de la création d’un événement. Quelques exemples d’événements réalisables (bien sûr il faudra demander une participation financière) :

 Un événement sportif (concours de pétanque, course à pied dans la ville sous forme de relais)

 Un événement culturel (concert, spectacle, soirée quizz musical, bingo, soirée dansante)

 Autre : Barbecue…

 

E) Créer une cagnotte en ligne

Afin de financer une partie de votre projet ou bien l’intégralité, il est aussi possible de créer une cagnotte en ligne. Une cagnotte en ligne permet de récolter des fonds sur Internet en invitant des personnes à distance qui pourront vous verser de l’argent à l’aide d’un système de paiement en ligne sécurisé. Découvrez tous nos partenaires qui pourront vous aider à créer votre cagnotte. Grâce à cette cagnotte tout votre entourage pourra vous aider à financer votre projet. De nombreux volontaires ont déjà réussi à réaliser leurs rêves grâce à ces cagnottes. Lancez un défi à vos parents, s’ils le peuvent, proposez-leurs de doubler la somme des fonds récoltés.

V. Ça y est, l’objectif a été atteint, que me reste-t-il à faire ?

Une fois les fonds récoltés, la réservation faite et l’acompte versé, vous touchez du bout des doigts votre rêve, celui qui, pendant des mois vous a demandé du temps, de la persévérance, de la motivation et surtout de l’organisation. Félicitations ! Mais nous vous recommandons encore de suivre ces derniers conseils.

A) Remerciez ceux qui vous ont aidé !

Les remerciements sont impératifs ! Les personnes qui vous ont aidées ont pris du temps pour vous recevoir, vous écouter et il vous faut donc leur rendre la monnaie de leur pièce.

 En ce qui concerne vos proches : Organisez-leur une petite soirée, un apéritif, histoire de les remercier pour le soutien qu’ils vous ont apportés. Dès que vous serez sur votre lieu de séjour, prenez le temps de leur écrire un mail, une lettre ou bien même de leur envoyer des photos ou une carte postale !

 En ce qui concerne les mécènes : Dès votre retour à la maison, vous pouvez leur rendre visite ou bien même leur ramener un souvenir du pays dans lequel vous êtes allé. Si vous n’avez pas eu le temps de leur offrir quelque chose ou de passer les voir, vous pouvez leur écrire une lettre de remerciement en y joignant quelques photos. N’oubliez-pas qu’ils se sont montrés présents quand vous aviez besoin d’eux, ne leur tournez pas le dos dès que votre objectif sera atteint.

 

B) Tenez tout le monde informé !

Beaucoup de personnes vous envient sûrement. Pendant que vous êtes en train de vivre une incroyable expérience, d’autres sont au boulot, ou cours, faites-les rêver à leur tour. Tenez-les informez des péripéties qui vous arrivent, publiez un maximum de photo sur votre page Facebook et partagez toutes vos excursions, vos moments et vos sentiments sur votre blog. Racontez-nous vos anecdotes, tout ça semble tellement formidable !

 

A travers un récit de voyage, vous pouvez faire vivre ce que vous avez vécu à vos proches. N’oubliez-pas de remercier sur vos réseaux sociaux toutes les personnes qui vous ont aidées et par la même occasion de leur faire un peu de publicité.

 

C) Quelques actions à faire dès votre retour

Vous qui aviez eu un soutien financier de la part de votre école ou bien de différentes structures privées ou publiques, proposez-leur une contrepartie. Donnez une interview aux médias qui vous ont accordés du temps, organisez une expo photos, proposez une conférence à votre directeur où vous expliquerez tout ce que vous avez appris/fait et organisez éventuellement un repas dès votre retour où tout le monde sera convié !

CONCLUSION

L’équipe d'Action dans le Monde espère réellement que cette page vous aident et vous aideront à financer votre projet si vous en avez besoin. Que ce soit pour une mission de bénévolat ou un stage à l'étranger, n’oubliez-pas que vous partez pour une expérience incroyable, et que vous allez découvrir une nouvelle façon de voyager. Ne vous en faites pas, tous ces conseils ne sont pas si compliqués à réaliser. Même si cela semble être un travail long et méthodique, votre motivation et vos persévérances seront vos points forts durant toutes ces recherches. Nombreux sont nos volontaires qui ont déjà réalisé de telles actions afin de réaliser leurs rêves et tous y sont parvenus, que ce soit par eux-mêmes ou bien grâce à l’aide d’autres personnes. Vous êtes prêt à partir ? Dès à présent voyagez- autrement pour vivre différemment ! Contactez-nous !